Plus de problèmes sur Lesbos!

Aide urgente pour les habitants de Moria 2.0

Nous répondons à une vague de demandes d'asile rejetées. Nous voulons aider les habitants de Moria 2.0 dans leurs efforts pour obtenir le droit à un abri sûr, car pour de nombreuses familles sans défense, l'expulsion est une condamnation à mort.

en savoir plus

Nous avons déjà:
28 430 PLN
Nous avons besoin de :
73 000 PLN

Situation critique à Moria

Grèce

En 2015, 856 000 personnes sont passées par les îles grecques, et en 2017 et 2018 seulement un peu moins de 30 000 personnes (selon le HCR).  Mais 2019 a déjà enregistré une croissance de plus de 60 000 nouveaux arrivants.  Aujourd’hui, les bateaux arrivant sur les plages grecques sont de retour, et la pratique montre que quelqu’un peut rester coincé à Lesvos pendant plusieurs années.  Nikos et Katerina dirigent un petit restaurant sur l’île, où chaque réfugié peut se sentir chez lui et manger un repas gratuitement.

Infos clés:
  • Le camp de réfugiés de Moria sur l’île grecque de Lesbos compte actuellement environ 7 000 habitants.
  • 2 000 d’entre eux sont des enfants de moins de 10 ans
  • Depuis début 2015, presque 1 000 000 de migrants sont passés par différentes îles grecques pour arriver ensuite en Europe continentale
Chaque semaine, nous servons plus de

2 000

repas
Nous distribuons

des repas et des produits de premiers soins

aux plus nécessiteux, incluant les enfants, les femmes enceintes et les malades

11.09.2020

La distribution de nourriture d’hier n’a pas été facile. Les gens ont faim et sont désespérés. De nombreux habitants de Moria, qui une fois de plus ont tout perdu dans leur vie le mardi soir et ont dû fuir le danger, n’avaient pas mangé depuis trois jours.

Tous les endroits que le gouvernement d’Athènes a récemment indiqués comme propositions de création d’un nouveau camp ont été bloqués par les habitants de l’île. Sur un point, les résidents et les réfugiés sont d’accord – Moria était l’enfer sur terre et ils n’en veulent pas d’autre sur l’île. Hier, l’un des armateurs a même proposé de fournir un ferry où 1000 personnes pourraient trouver refuge, mais la route vers le port était également bloquée. Tout le monde a peur que ce ne soit plus une solution temporaire, mais un camp pour des années. Il ne s’agit même pas du différend entre les réfugiés et les insulaires. C’est un cri de tous ceux qui sont témoins de la situation des migrants, pour que le monde entier puisse entendre que la crise de solidarité est bien pire que ce que l’on appelle la crise des réfugiés depuis des années.

Aujourd’hui, 13 000 personnes ont dormi pour la troisième fois au bord de la route, dans des poubelles, sous les arbres. Parmi eux, des enfants et des personnes âgées malades. Katerina s’est entretenue avec une jeune femme, une mère célibataire. Elle n’avait rien eu dans sa bouche depuis plusieurs jours, mais le drame s’est produit lorsqu’elle s’est rendu compte que le corps avait cessé de produire de la nourriture et qu’il n’y avait rien pour nourrir le petit enfant. Des drames déchirants se déroulent sous nos yeux et nous essayons de faire de notre mieux pour aider à atteindre le plus de gens possible.

13 000 ludzi po raz trzeci spało dziś na poboczach dróg, w kontenerach na śmieci, pod drzewami. Wśród nich dzieci i schorowane starsze osoby. Katerina rozmawiała z młodą kobietą, samotną matką. Od kilku dni nie miała w ustach nic, ale dramat rozegrał się wówczas, gdy zorientowała się, że organizm przestał produkować pokarm i nie ma czym nakarmić małego dziecka. Rozrywające serce dramaty dzieją się na naszych oczach, a my próbujemy robić wszystko, by pomoc dotarła do jak największej liczby osób.

Les flammes de Moria s’éteignent, mais la crise sur l’île s’intensifie et prend une forme différente toutes les heures. La Bonne Fabrique est l’endroit où le mal emporte l’espoir, la santé et la vie des gens. Nous sommes ici pour produire du bien.