La dernière fois qu'Ola a vu sa mère, c'était en juin de l'année dernière

Ukraine

Le 24 février 2022, la Russie a lancé une offensive militaire en Ukraine, faisant des victimes civiles et détruisant les infrastructures du pays. Plus d’un quart de la population a été contrainte de fuir leur domicile. Au cours des premières semaines, plus de 4,3 millions de réfugiés ont fui l’Ukraine, et autant ont été déplacés à l’intérieur du pays. Il s’agit de la crise de réfugiés qui connaît la croissance la plus rapide depuis la Seconde Guerre mondiale.

Nous ne pouvons pas être indifférents à la souffrance de nos voisins, nous nous sommes immédiatement mis à aider !

Dans les premiers jours de la guerre, nous avons livré

21 000

miches de pain pour les habitants de Kiev
Nous avons envoyé

20 tonnes

de vivres dans les zones touchées par le conflit
Nous nous occupons de

55

enfants évacués de l'orphelinat de Zhytomyr

09.03.2022

Ola Hera est une personne extraordinaire. Elle est avec nous à la Bonne Fabrique presque depuis le tout début. Au cours des deux dernières semaines, elle a été un membre clé de l’équipe travaillant du côté ukrainien de la frontière. Nous avons passé de longues heures ensemble, à aider des personnes gelées et affamées qui fuyaient la guerre. Ola est une ressortissante ukrainienne. Bien que nous aidions les gens tous les jours, c’est elle qui peut nous faire nous sentir petit avec son empathie pour les besoins des autres. Elle a grandi à 30 kilomètres de la frontière polono-ukrainienne, à quelques kilomètres seulement de l’endroit où nous opérons tous les soirs.

La dernière fois qu’elle a vu sa mère, c’était en juin dernier. Et bien qu’elle ait été si proche ces deux dernières semaines, elle était incapable de la serrer dans ses bras, de passer du temps avec elle, de parler du fait que tout avait soudainement changé dans leur pays natal. Ils ont parlé au téléphone, mais ne pouvaient pas se regarder dans les yeux et voir à quel point il y avait de la peur et de l’incertitude quant à ce qui attendait leur patrie et leur famille.

Aujourd’hui, nous avons fourni une aide aux personnes en attente de transport vers la frontière à la gare routière de Chyrów. Nous avons également visité l’école de Chyrów, qui sert de point d’accueil pour les réfugiés de l’est du pays depuis deux semaines. Finalement, nous avons tous décidé que la mère d’Ola était trop proche pour ne pas aller lui rendre une petite visite.

Nous avons roulé prudement. Pour Ola, le chemin du retour ne ressemble pas à celui qu’elle a connu depuis son enfance. Nous avons passé des points de contrôle militaires, prêts à résister aux attaques ennemies.

Nous sommes arrivés à Dobromil. Il y avait des larmes et de la joie. Parmi toutes les rencontres que nous avons eues ces derniers jours, c’est aujourd’hui que nous avons vraiment compris combien il est difficile d’être séparé de ses proches, alors que demain devient si incertain. Des événements aussi dramatiques se déroulent ici depuis deux semaines. Il existe des centaines de milliers de cas de ce genre. Ola nous a aidés aujourd’hui à comprendre à quel point il est déchirant de voir des gens se prendre dans les bras, se dire au revoir et n’avoir absolument aucune idée de quand ils se reverront.

Nous créons un foyer sûr pour les enfants solitaires de Zhytomyr

Aide pour Lwiątko

Des bombes sont tombées à Zhytomyr. 55 enfants et membres du personnel ont trouvé refuge à l’école maternelle de Lwiątko, dans l'est de l'Ukraine. L'établissement vivait au jour le jour. Ouvrons ensemble une nouvelle fabrique de bien ici ! Construisons-leur un FOYER sûr, où ils ne seront privés de rien !

en savoir plus

Nous avons déjà:
6 620 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR
<-- ActiveCampaign Monitor Code -->