Soyons solidaires pour lutter contre la faim

533 repas pour le Congo !

Nous avons BEAUCOUP besoin de vous aujourd'hui ! Le coût d'achat de devises pour le Congo a grimpé de 8 000 PLN ces derniers mois. C'est 533 repas pour les enfants ! Levons cette somme pour continuer à sauver des vies d'enfants !

en savoir plus

Nous avons déjà:
12 377 PLN
Nous avons besoin de :
8 000 PLN

C'est l'heure de l'école pour tous !

Grèce

En 2015, 856 000 personnes sont passées par les îles grecques, et en 2017 et 2018 seulement un peu moins de 30 000 personnes (selon le HCR).  Mais 2019 a déjà enregistré une croissance de plus de 60 000 nouveaux arrivants.  Aujourd’hui, les bateaux arrivant sur les plages grecques sont de retour, et la pratique montre que quelqu’un peut rester coincé à Lesvos pendant plusieurs années.  Nikos et Katerina dirigent un petit restaurant sur l’île, où chaque réfugié peut se sentir chez lui et manger un repas gratuitement.

Infos clés:
  • Le camp de réfugiés de Moria sur l’île grecque de Lesbos compte actuellement environ 7 000 habitants.
  • 2 000 d’entre eux sont des enfants de moins de 10 ans
  • Depuis début 2015, presque 1 000 000 de migrants sont passés par différentes îles grecques pour arriver ensuite en Europe continentale
Chaque jour, nous servons plus de

800

repas
Nous distribuons

des repas et des produits de premiers soins

aux plus nécessiteux, incluant les enfants, les femmes enceintes et les malades

19.10.2021

Grâce à vous, des repas chauds et nutritifs pour les résidents les plus vulnérables du camp de réfugiés de l’île grecque de Lesbos sont préparés quotidiennement à Home for All. Nous développons Homeland, une petite ferme où les réfugiés apprennent à cultiver la terre et trouvent leur premier emploi. La même chose avec le moulin à huile d’olive, qui commencera à exporter dès maintenant la meilleure huile de qualité. Notre aide sur le site n’est plus seulement le poisson proverbial, mais la canne à pêche adaptée à leurs besoins, un tremplin pour penser à l’indépendance et à un avenir meilleur. C’est l’heure de la prochaine étape !!! C’est l’heure de l’école pour tous !!! Nous commençons par des activités éducatives pour les plus jeunes résidents du camp dans des salles de classe spécialement préparées.

Beaucoup de choses ont changé dans Moria 2.0 depuis l’année dernière. Juste après l’incendie du camp précédent, nous nous sommes battus pour sauver la population, qui a de nouveau dû fuir le danger, et qui a passé les nuits suivantes dans les oliveraies et au bord des routes. Le camp de fortune n’était pas équipé pour survivre à l’hiver pluvieux et venteux. Les premières pluies l’ont complètement inondé. L’image de nourrissons dans les bras de mères qui n’avaient nulle part où les mettre, debout jusqu’aux genoux dans des tentes inondées, est difficile à oublier. Il nous a également mobilisés pour arriver le plus rapidement possible avec un soutien de base : imperméable, vêtements chauds, couvertures et poussettes. Aujourd’hui, le Camp Moria 2.0 n’est plus seulement des tentes qui s’effondrent sous la pression du vent, mais des conteneurs relativement sûrs. Et bien qu’il y ait encore des problèmes d’électricité et de qualité des rations alimentaires allouées par les autorités, le chaos est au moins en partie maîtrisé.

C’est dans ces conditions que les habitants du camp tentent de trouver leurs marques et d’organiser une vie relativement normale. Les pères assemblent de petites aires de jeux et des balançoires faites de palettes. D’anciens enseignants, désormais résidents du camp, organisent des groupes d’enfants et de jeunes auxquels ils dispensent une éducation informelle.

Katerina et Nikos ont depuis longtemps l’idée d’une école qui leur trotte dans la tête. Aujourd’hui, ils sont enfin fiers de le partager avec tout le monde. Onze conteneurs arriveront au camp. L’une servira de cantine, les autres de salles de classe entièrement équipées. En plus des matières principales, nous souhaitons que les élèves aient des cours d’art, de culture, d’artisanat et de géographie. Un petit potager, une aire de jeux et le premier cinéma du camp sont également prévus !

Nous allons, bien sûr, nous impliquer dans le nouveau projet et partager avec School for All l’expérience que nous avons acquise au cours des dernières années en gérant un centre de jour similaire pour les enfants au Bangladesh, le plus grand camp de réfugiés au monde. Nous ferons de notre mieux pour apporter de la couleur aux rêves des plus petits, mais bien sûr nous ne pouvons rien faire sans vous.

Si vous aimez notre idée et que vous souhaitez contribuer à redonner l’enfance aux plus jeunes, dont le quotidien est suspendu quelque part entre la guerre à la maison et l’Europe inaccessible, visitez Bienfaisance24 et faites un don pour construire School for All.

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->