Aidons Gisèle à dire les plus beaux mots du monde

Burkina Faso

Selon l’ONU, il s’agit de l’un des pays les moins développés du monde. Son indice de développement humain (IDH) étant de 0,4 seulement, le Burkina Faso est classé 185e sur la liste de 188e pays.

Infos clés:
  • 43,7% de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour ;
  • l’indice d’alphabétisation des jeunes Burkinabés est de 52,5% et représente l’un des pires scores à l’échelle mondiale ;
  • seulement 37,7% des Burkinabés âgés de plus de 15 ans savent lire et écrire ;
  • 80% de la population professionnellement active travaille dans le secteur agricole.
Notre projet est destiné à

40 familles

paysannes du village de Gourcy
Nous initions

58

villageoises au métier de tailleur

05.05.2023

Gisèle ne dira pas les mots que toutes les mères veulent entendre. La fillette de neuf ans peut montrer son amour d’un geste. Une étreinte ferme jusqu’à ce que sa mère s’essouffle. Mais une crise de détachement terrifiant n’est séparée d’une autre que par un silence poignant, ou un son qui tente de communiquer mais ne prend aucune forme.

La mère de Gisèle n’a pas pu trouver la raison pour laquelle Gisèle ne parle pas et fait des crises au cours desquelles elle tombe, se raidit et pleure. Le manque d’argent pour les diagnostics signifiait qu’elle ne pouvait qu’attendre que l’attaque passe. Nous ne pouvions pas accepter une telle impuissance.

Grâce à votre soutien, nous avons pu démarrer immédiatement le processus de diagnostic. D’innombrables tests : neurologiques, imagerie (IRM et EEG – tout au Burkina Faso !), ORL et orthophonie ont tous porté leurs fruits.

Qu’avons-nous établi ?

– La fille souffre de crises d’épilepsie, nous avons donc immédiatement mis en place des médicaments pour les arrêter !

– Nous suspectons des troubles du spectre autistique, que nous surveillons et diagnostiquons plus avant

– Le manque de parole n’est pas dû à des problèmes neurologiques ; Gisèle a également une excellente ouïe (et c’est une excellente nouvelle !).

Alors, quel est notre plan ?

Gisèle a besoin du soutien d’un orthophoniste qui va patiemment, à partir de zéro, lui apprendre à prononcer des mots. Une fois par semaine, notre coquine reçoit de nous des provisions, va en classe et pratique patiemment à parler, progressant rapidement. Nous n’avons pas non plus oublié les soins neurologiques : les crises d’épilepsie peuvent revenir à tout moment.

Comment puis-je aider ?

La thérapie de Gisèle, tous les déplacements, les provisions, les bilans neurologiques et les médicaments coûtent de l’argent. Les prix au Burkina Faso ne sont pas loin des prix polonais. Ce n’est pas un petit coût, c’est pourquoi nous avons créé une collecte de fonds. Si vous voulez aider Gisèle à dire les plus beaux mots du monde, rendez-vous à la collecte de fonds et faites un petit don – même si c’est l’équivalent d’un sandwich pour la route. Nous savons qu’ensemble nous pouvons le faire !

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
2 032 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR