Nous ne savons pas quel sera le sort de Ramin

Grèce

En 2015, 856 000 personnes sont passées par les îles grecques, et en 2017 et 2018 seulement un peu moins de 30 000 personnes (selon le HCR).  Mais 2019 a déjà enregistré une croissance de plus de 60 000 nouveaux arrivants.  Aujourd’hui, les bateaux arrivant sur les plages grecques sont de retour, et la pratique montre que quelqu’un peut rester coincé à Lesvos pendant plusieurs années.  Nikos et Katerina dirigent un petit restaurant sur l’île, où chaque réfugié peut se sentir chez lui et manger un repas gratuitement.

Infos clés:
  • Le camp de réfugiés de Moria sur l’île grecque de Lesbos compte actuellement environ 2200 habitants.
  • 2 000 d’entre eux sont des enfants
  • Depuis début 2015, presque 1 000 000 de migrants sont passés par différentes îles grecques pour arriver ensuite en Europe continentale
Chaque jour, nous servons plus de

850

repas
Nous distribuons

des repas et des produits de premiers soins

aux plus nécessiteux, incluant les enfants, les femmes enceintes et les malades

12.02.2023

« Il n’y a pas beaucoup de clients aujourd’hui. Il fait froid et il y a énormément de vent. Tout le monde s’est caché et attend avec sa coupe de cheveux les beaux jours », explique Ramin, que tout le monde dans le camp appelle Mr Barber.

Barber a installé sa boutique dans l’un des conteneurs. Il a recouvert les murs de couvertures thermiques en aluminium. Il a acheté des rasoirs, des teintures capillaires, des shampoings et des revitalisants avec ses dernières économies. Il travaillait en Afghanistan depuis qu’il était enfant. Lorsqu’il est arrivé en Grèce sur un bateau avec sa femme et sa fille de quelques années, son plus gros problème était qu’il ne pouvait pas travailler et s’occuper d’eux.

Finalement, il a pris les choses en main. Il s’est adapté à sa nouvelle réalité et y a trouvé sa place. Il a ouvert un salon de coiffure, car le camp n’y change rien. Ici aussi, chacun veut être soi-même. Veut avoir sa place. Se sentir digne.

« Ma demande d’asile est déjà partie deux fois à la poubelle. À la troisième tentative, nous manquions de fonds et d’un avocat prêt à prendre en charge l’affaire », explique Ramin.

Nous ne promettons rien, mais nous essaierons de l’aider. Nous viendrons demain.

Le lendemain matin nous sommes chez lui avec l’adresse et le numéro de téléphone d’un avocat qui a accepté de nous aider. Ramin avait les larmes aux yeux. Il n’allait nulle part en passant d’une organisation à l’autre. Il espérait qu’ils aideraient. À la fin, il a abandonné. Il est reconnaissant. Mais ‘merci’ ne lui suffit pas. Il nous demande d’attendre. Au bout d’un moment, il revient avec du pain chaud et parfaitement assaisonné. C’est le moins qu’il puisse faire pour nous rendre la pareille.

Nous ne savons pas quel sera le sort de Ramin. Le pire, c’est que lui-même ne le sait pas. Nous croisons les doigts. Mais vu la détermination avec laquelle les gens d’ici sont capables de veiller à un avenir digne pour leurs proches, nous sommes sûrs qu’il réussira.

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
2 384 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR