Mohamed n'aime pas le camp, mais aime aider

Grèce

En 2015, 856 000 personnes sont passées par les îles grecques, et en 2017 et 2018 seulement un peu moins de 30 000 personnes (selon le HCR).  Mais 2019 a déjà enregistré une croissance de plus de 60 000 nouveaux arrivants.  Aujourd’hui, les bateaux arrivant sur les plages grecques sont de retour, et la pratique montre que quelqu’un peut rester coincé à Lesvos pendant plusieurs années.  Nikos et Katerina dirigent un petit restaurant sur l’île, où chaque réfugié peut se sentir chez lui et manger un repas gratuitement.

Infos clés:
  • Le camp de réfugiés de Moria sur l’île grecque de Lesbos compte actuellement environ 2200 habitants.
  • 2 000 d’entre eux sont des enfants
  • Depuis début 2015, presque 1 000 000 de migrants sont passés par différentes îles grecques pour arriver ensuite en Europe continentale
Chaque jour, nous servons plus de

850

repas
Nous distribuons

des repas et des produits de premiers soins

aux plus nécessiteux, incluant les enfants, les femmes enceintes et les malades

13.07.2023

La chaleur étouffante tombe du ciel. Il fait 40 degrés à l’ombre à Lesbos. Il n’y a pas d’ombre dans le camp, donc tout le monde rôtit dans une chaleur encore plus grande. À 12 h 30, un bus avec des repas de notre cuisine Home for All traverse la porte du camp. Un groupe de jeunes hommes nous attend au milieu du parc. Chaque jour, ils participent à la distribution des repas, visitent les malades et les diabétiques.

« Papa a dû aller en ville pour faire des courses importantes. Je suis ici à sa place. J’aime vraiment aider », se présente Mohamed en emballant les repas dans un sac. Il ne détourne pas son attention de la tâche. Il est venu ici pour agir. Il prend une carte indiquant les adresses des conteneurs à visiter. Nous passons derrière lui.

Mohamed n’aime pas le camp, mais il aime aider. Il veut, au milieu de tout le désespoir qui l’entoure, sentir qu’il peut encore soutenir les autres. La responsabilité et la confiance ajoutent quelques centimètres à sa taille. Il n’attend rien en retour. Il agit avec agilité comme s’il était sur un terrain de football, sautant entre les cordes à linge tendues entre les conteneurs. Avec le plus grand des bienséances, il frappe à la porte, adresse à ses hôtes le sourire le plus charmant, demande si tout va bien, quitte un repas et offre ses salutations en leur souhaitant un bon repas.

« La sympathie ne suffit pas. Livrer un repas à quelqu’un, c’est résoudre un problème précis, » explique le garçon. Ses paroles résonnent.

Si la compassion ne vous suffit pas non plus, laissez-vous convaincre d’acheter à la boutique en ligne, Bienfaisance24. Dans notre boutique caritative, vous pouvez donner un repas en quelques secondes aux résidents malades du camp de Lesbos qui n’ont rien à manger. Mohamed se fera un plaisir de le livrer entre leurs mains.

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
3 420 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR