Nous combattons la faim

Aidez-nous à sauver Barak !

Le premier enfant de la famille d'un jeune couple congolais. Les repas réguliers sont rares pour ses parents. Pendant la grossesse, la mère du garçon mangeait mal. Après l'accouchement, il y avait un problème d'allaitement, après un mois, le bébé pesait moins de 2 kilogrammes ...

Il n'y a pas de vacances pour sauver des vies et nourrir les affamés. Une autre collecte de fonds commence : la lutte contre la faim !

en savoir plus

Nous avons déjà:
24 851 PLN
Nous avons besoin de : :
30 000 PLN

Aujourd'hui c’est la fête des pères.

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

21 300

procédures médicales
Mensuellement, nous prenons en charge environ

1000

patients atteints de paludisme
En 2019 nos sage-femmes ont assisté à environ

800

accouchements

23.06.2020

La fête des pères est une excellente occasion pour mieux connaître ceux qui accomplissent leurs services à la manière que nous l’avons désiré, et ce en aidant les patients à l’hôpital du Congo. Honoré – chef de chirurgie, Patryk – physiothérapeute, Jean Baptiste – responsable du laboratoire et Dr John, responsable principal. Aujourd’hui, ils vous présentent leurs enfants, ou plutôt ils posent fièrement avec leurs papas pour une photo. Pour eux ce sont des héros, ils le sont aussi pour nous. Ils le sont également pour les dizaines de milliers de patients de l’hôpital de Ntamugenga qui y trouvent de l’aide chaque année.

Chaque jour, ces messieurs se confrontent aux difficultés de la réalité congolaise. L’injustice et le mal peuvent détruire un homme, mais il peut aussi déclencher en lui une non-acceptation de la situation, ainsi éveiller d’énormes réserves d’énergie qui conduisent à des changements.  Chacun sait ce que cela signifie d’apprendre pendant la nuit à partir de scripts réécrits à la main, à la lumière de la lampe à pétrole. Ils savent ce que c’est que de faire 15 km pour des cours et de nombreuses années pour économiser de l’argent pour se marier. Ils savent ce que signifie travailler dur. Pour les quatre, cependant, la famille est l’institution la plus importante. Pour ceux qui les connaissent mieux, ils sont un bon exemple d’époux et de père.

Tous nos meilleurs vœux aux papas !